Le diagnostic plomb, pour informer les habitants et réduire les risques sanitaires

Pendant longtemps, on a utilisé le plomb pour rendre les peintures et autres revêtements des habitations plus solides. Seulement, les poussières qui émanent de ce métal peuvent être à l’origine de problèmes de santé grave (saturnisme). Si son usage a été encadré autour des années 1950, les bâtiments érigés avant peuvent présenter des risques qu’il convient de diagnostiquer pour informer les acquéreurs ou locataires.

De la simple recommandation à l’avertissement : l’issue d’un diagnostic CREP

Le CREP, constat de risque d’exposition au plomb, est obligatoire pour la vente ou la location d’un bien antérieur à 1949. Il repose sur l’intervention d’un professionnel certifié, qui mobilise un appareil à fluorescence X afin de localiser les traces de plomb dans l’habitation. En présence de plomb, le diagnostiqueur émet des recommandations pour conserver les revêtements sans prendre de risque. Mais en cas de danger sanitaire réel, il est contraint de communiquer l’information aux autorités administratives.

Une validité variable selon les résultats

Pour les ventes et les locations, un diagnostic plomb est valable sur une durée illimitée quand il mentionne l’absence de traces dangereuses. En revanche, s’il est positif,  il faut un CREP de moins de 6 ans pour signer un bail locatif et de moins d’un an pour une vente.  

Certification et assurance

Diagnostiqueur
certifié par
Diagnostic immobilier Belz 56550
Prestations
assurées par
DPE Belz 56550